Imprimer Envoyer un lien

Sur la ligne du record 1955

Le 28 et 29 mars 1955, ces deux jours ont marqué l'histoire du chemin de fer français

le record du monde de vitesse sur rail est battu 331 km/h alors qu’à l'époque la vitesse commerciale des grands rapides était au maximum de 160km/h, et plus couramment, 140km/h


Depuis le début du mois de mars de cette année là, on entend dire que les essais du record doivent se passer dans les Landes, pas très loin du lieu de ma dernière mutation, en l’occurrence à SAINT-AMAND DE BOIXE enCHARENTES. J’habite avec ma petite famille une maisonnette juste à côté de la gare.


En ce beau jour du 30 mars 1955, je prends mon service en gare de SAINT-AMAND à 8 heures du matin en tant que chef de la sécurité. Le travail consiste à manœuvrer les signaux manuels du bloc, ce travail n’est pas simple et nécessite une bonne condition physique.La ligne de SAINT-AMAND DE BOIXE se trouve à la sortie d’ANGOULEME. Un premier tronçon de 3 kms allant de la ville de VARS à celle de SAINT-AMAND DE BOIXE puis un second de 13 Km jusqu’à LUXE


Cette ligne et utilisée en grand partie par des trains de pèlerins remontant de LOURDES et comme chaque jours le trafic bouchonne occasionnant l’arrêt de tous les trains se présentant en gare de SAINT-AMAND.
L’attente est variable et la dificulter conciste à ne lécer descende personne du convoi puisque normalement il n’y a pas d’arrêt prévu pour les trains de pèlerins dans cette gare.


Vers 10 heures, le régulateur annonce le convoi suivant sans précision particulière au seul détail prêt, qu’une surprise nous attend.


Le 30 mars c’est la Saint Amédée, jour de marché. Donc, mon épouse en partant faire ses courses passe me voir avec mon fils, Jean-Michel âgé de 2 ans.
Ils arrivent en gare en même temps que le convoi mystérieux !
Je reste un instant étonné puis rapidement jidentifie le convoie la machine de tête d’un vert olive brillant s’arrête à quelques mètres de moi


La vitre du mécano descends : « Que se passe-t-il ?


Je réponds : « Oh comme d’habitude, les trains de pèlerins…

En me reculent je jette un regard admiratif sur le convoi, constitué de la BB 9004 en tête machine issue du groupement M.T.E. (Matériel de Traction Electrique), groupant les firmes Jeumont et Schneider – Westinghouse, suivie de la CC 7107 et de quelques voitures voyageurs.

Le chef de gare qui a compris bien avent moi la situation prends quelques photos.


Je soulève mon garçon à la hauteur de la machine pour immortaliser la scène.


De retour apprer leur exploit le convoi détenteur du nouveau record du monde de vitesse sur rail 331 Km/h remontait sur Paris.

Le canton de nouveau libre le feu pase au vert, le mécano enclenche le cran de démarrage un peu trop rapidement, occasionnant le patinage de la machine.


Le chef de bord intervien inediatement auprès du mécano avec un langage explicite lui demandant de se calmer.


La rame repart aussi vite qu’elle était venue me laissant un de mes plus beau souvenir ferroviaire.
Au mois avril 2011, mon fils Jean-Michel en visite avec son frère Jacques au musée de MULHOUSE a pu reproduire le geste qu’il avait fait 56 ans auparavant.

LOULOU dit « La Pipe ».


---

Utilisateurs connectés

Il y a 44 utilisateurs connectés

Sauvegarde du Train de la Mure

Image du Blog mycenes.centerblog.net

thumbnail

Images choisies au hasard

Historique lignes

AMFG-TV

AMFG Articles

Produits décor

Produits DIGITAL

ARTISAN

Rechercher avec Google

 
amfg.dyndns.org
WWW

Materiel d'occasion

thumbnail

Images choisies au hasard

Photos populaires

LOULOU raconte sa SNCF

Sortie-Nice/Tende

trains réel SNCF

AMFG matériels réel

thumbnail

Le Blog d'Hugo

Choisir son décodeur